La mise en place d’un cours complet en éducation spéciale est d’une importance capitale pour que le CES affine son expertise dans son domaine d’intervention. Dans ce curriculum il y aura aussi bien la formation en techniques de physiothérapie, d’orthophonie, que la formation en éducation spéciale.

 

 
La vente de services à d’autres institutions. Avec un personnel mieux formé les différents programmes du CES seront couverts et le centre pourra vendre des services à d’autres institutions, cette activité devrait assurer la pérennité du CES.

 

 
La professionnalisation des ateliers protégés.Les ateliers protégés, avec une formation professionnelle bien conçue, devront se transformer en une petite entreprise génératrice de revenus.


La mise en place d’un centre de documentation.Nous devons aussi mettre en place un centre de documentation sur la déficience intellectuelle, les troubles de développement, l’épilepsie et les maladies rares ou « orphelines » qui provoquent des handicaps. Le CES doit devenir un véritable centre de référence en déficience intellectuelle et en anomalies du développement en Haïti.Voilà nos projets pour un avenir proche. Mais pour y arriver, nous devons trouver les moyens nécessaires, non seulement pour rester en vie, mais pour accroître notre efficacité et assurer la couverture de tous les besoins de ces enfants qui ont droit à une vie pleine, normale et à une éducation adaptée.

Actuellement, le CES fait face à de graves difficultés économiques. Il n’a reçu aucun financement pour l’année 2011. Le CES, rappelons-le, étant la seule organisation nationale spécialisée dans le domaine de la déficience intellectuelledoit continuer à offrir ses services, mais il ne peut pas le faire seul. Lesinstitutions internationales nous ont beaucoup aidés et nous aident encore et nous espérons que ça va continuer, mais le temps est venu d’associer la communauté haïtienne à notre travail. Quand nous disons « communauté haïtienne » nous pensons aussi bien aux Haïtiens vivant en Haïti qu’à ceux de la diaspora. Nous nous adressons à toutes les entreprises d’Haïti, aussi bien celles dirigées par des Haïtiens que celles dirigées par des Etrangers. Nos enfants ont besoin de nos services.