Le CES existe depuis 36 ans, le travail accompli est énorme, mais il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir. L’expérience accumulée est suffisamment riche pour permettre l’élaboration d’un programme systématique et l’acquisition d’un matériel adéquat. La réévaluation, la révision et l’amélioration de nos approches et de nos techniques d’intervention exigeront l’utilisation d’outils plus spécialisés.

 

 Les dossiers accumulés durant toutes ces années renferment des informations importantes dont nous ne pouvons pas profiter parce que les données sont saisies à la main. Le prochain pas à faire est d’informatiser les dossiers. Etant la seule institution haïtienne qui travaille avec les enfants vivant avec une déficience intellectuelle, le CES dispose d’un fonds considérable d’informations de première main. N’ayant pas été épargné par le tremblement de terre du 12 janvier 2010, le Centre a perdu une partie des dossiers administratifs,de précieuses informations concernant les bénéficiaires, une partie de la mémoire de cet établissement.

 

 

Ces dossiers maintenus sur support papier étaient trop vulnérables Par ailleurs, il y a quelques années un personnel qualifié était plus facile à trouver. Actuellement, la fuite des cerveaux et la politique de bas salaires pratiquée au CES n’ont pas permis d’attirer des spécialistes.